Tag Archives: EPF

Première soirée annuelle Dekenz pour moi

Et dire qu’il y a à peine un an, j’étais à la place de ceux que j’ai pu voir hier soir à la soirée des promo Dekenz… Le temps passe vite c’est fou. En ce qui concerne la soirée, bah ya quand même à redire, une soirée de promo à 25€ au cours de laquelle on mange trois petits fours, c’est plutôt peu. Les élèves étaient au courant, ils avaient donc mangé semble-t-il, sauf que nous les anciens on arrivait du boulot donc on avait pas mangé (qui a dit que manger c’es tricher).
La soirée en elle-même a été bizarre, le lieu était vraiment sympa, enfin sauf quand on pense à ce qu’il s’y passe habituellement (je vous donne un indice : film osé). Le décor magnifique donc… Par contre yavait pas beaucoup d’animation, et la présentation par la directrice de communication pas franchement préparée : imaginez un RP qui ne saurait pas dire quel est le poste d’un paquet de personnes dans une entreprise de 30 employés. Cà la fout mal quand même, et çà fait franchement pas sérieux. Par contre point positif de la soirée, çà m’a permis de discuter réellement avec des anciens, autres que ceux de ma promo ce qui est la tendance naturelle.
Il serait sans doute intéressant de penser à organiser une soirée Dekenz qui ne commence pas à 19h même un vendredi soir, parce qu’il est difficile d’arriver dans Paris (même si les transports ont repris), cette soirée pourrait commencer plus tard pour se terminer au bout de la nuit; ou bien alors faire un bon gros repas…

Une remise de diplôme tellement attendu…

Une fois la soutenance passée, dernière étape avant la vie professionnelle, voici le jour tant attendu de la remise de diplôme… En ce jeudi avec un temps si pourri, nous nous sommes donc rendu aux jardins de la messagerie à Sceaux sous un chapiteau bien nécessaire en cas de pluie. Alors on se dit une remise de diplôme cela va prendre du temps, cela risque fort d’être long, en effet diplômer 150 élèves, donc 150 appels de noms avec don du petit papier sur l’estrade. Et oui 8 options à présenter avec 8 discours des directeurs d’option, cela prend du temps. Mais le pire c’est l’avant, nous avons eu droit à au moins une heure de discours pour enfin arriver à la remise, dont 30 minutes d’une personne qui a saoulé tout le monde et que nous avons tous applaudi à la fin en le coupant pour qu’il bouge de la scène…
La suite a été vraiment sympa, mais je dois avouer que çà a été un peu le bordel. M’enfin çà m’a fait plaisir de pouvoir partager ce moment avec mes parents et avec mes amis de la formation bicu (bicu forever); même si je regrette que notre appel se soit fait par option et non pas en groupe de la formation bidiplômante franco-canadienne comme les franco-allemands y ont eu droit. J’étais bien dégoûté…

Ma dernière soutenance avant un moment…

Et bien m’y voilà, mardi un peu avant midi pour passer ma soutenance de fin d’études. Pas trop stressé, juste ce qu’il faut. J’ai failli en vouloir à mon tuteur qui aurait pu arriver en retard s’il y avait eu le moindre problème de transport. La soutenance est un peu en retard, les délibérations sont parfois un peu longues. Après avoir rempli quelques documents administratifs et discuter avec quelques connaissances, je pars installer mon ordinateur portable pour ma soutenance. Comme de par hasard, il fallait qu’il y ait une merde, je n’arrive pas à faire afficher en pleine écran sur le moniteur mon powerpoint, ce qui :

  • Me stress un peu
  • Retarde le début de la soutenance

Evidemment cela va faire l’objet d’un commentaire à la fin. Puis je prend mon téléphone, ouvre le module chronomètre pour avoir une idée du temps. Et c’est parti pour 30 minutes de discussion, de monologue. Je suis un peu marqué pendant les toutes premières minutes par le problème informatique, en effet j’avais tout préparé, laser permettant de faire avancer ou reculer les slides à distante… et là bah j’ai du le faire à l’ancienne en appuyant sur suivant sur le clavier. De plus aucune de mes animations n’ont marché toujours à cause de ce problème. Bon c’est pas grave je continue, j’avance sans trop y penser. La soutenance passe et je réalise un temps pile poil de 30 minutes, ce qui évidemment est un bon point. Puis viennent les questions, deux pauvres questions pas trop difficiles… et c’est tant mieux ^^. Enfin la délibération puis le debriefing qui suit, que des très bons comentaires sur l’ensemble avec évidemment celui sur le problème informatique. (depuis quand les informaticiens savent tout réparer…)
Donc évidemment journée plus que positive. J’ai eu après une sensation bizarre, un sentiment de fatigue et de relachement, plus aucune pression, plus aucune envie de rien, le bien être pur…

Soutenance blanche acte 1

Nous y voici, c’est chose dont certain(e)s parlent depuis le mois d’octobre. La soutenance est toujours prévu pour le 22 décembre, mais avant que d’entraînements et de préparation. C’est ainsi que nous avons hier répété devant deux profs, Mme Muller et M Riff. Il va sans dire que cette répétition a été fructueuse tant elle a révélé des détails sur lesquels il faut travailler. C’est un premier pas et nous sommes passés par groupe les uns à la suite des autres ce qui ne reflète en rien la soutenance finale mais permet déjà de voir si les temps, les contenus, la forme sont bons. Enfin bref ya du boulot alors allons y…

La soirée des anciens

Objectif important concernant la communication, elle en est d’autant plus cruciale à cause des sommes en jeu et du tolée de l’année dernière. Tout le monde en attendait beaucoup, surtout les anciens. Je crois vraiment pouvoir dire que tout le monde a apprécié, je tiens d’ailleurs à remercier Alex pour la soirée car lui il a géré tout au long. Le cadre, la péniche du Libertalia est magnifique, le cadre était vraiment sympa. Un peu moins d’une centaine de personnes présent pour discuter, manger, boire et à la fin pour écouter le concert amateur réussi qui a beaucoup plu. Une très bonne soirée pour faire court…

On verra ce que cela donnera l’année prochaine.

La production est finis…

Après plusieurs journées de travail et des heures de production de pièces à la chaîne, nous avons enfin terminé. De plus une séance de production planifiée ne sera pas nécessaire, ce qui fait que notre direction a terminé une grosse partie du travail avec deux semaines d’avance. Terminer en avance a été un vrai plaisir. La prochaine échéance de la direction sera donc l’assemblage mais nous avons le temps…

La production est lancée…

Nous y voici enfin arrivé. Le début de la production a donc eu lieu en ce jour du 27 septembre, les ventes en B2C viennent de commencer. Le nombre de stylos vendus n’est pas très élevés pour le moment mais montera très vite dans les jours à venir.
L’équipe industrielle est donc allé une journée complète produire afin de prendre toute la chose en main. Et cela s’est plutôt bien passé. J’ai donc pour la première fois fais de la production en série, à la chaîne et je dois avouer que cela devient barbant sur la fin.

Le site enfin en ligne

C’est officiel, le site web de Dekenz est enfin en ligne après des longues heures de travail sur celui-ci (à peine 350h), il est près. Vous pouvez désormais aller le visiter en cliquant sur ce lien : http://www.dekenz.com.

Initiation à Witness

Une journée informatique, voilà qui à priori ne pouvait pas me déplaire. Je dois dire pourtant que je n’étais pas emballé à l’idée d’utiliser ce logiciel. J’ai changé d’avis en voyant la puissance des simulations possibles que ce logiciel nous permet d’effectuer. De plus il possède un visuel qui lui permet de faciliter la compréhension, ce que certains concurrents n’ont pas. Nous avons commencé à modéliser un simple portion mais c’est très intéressant. Plus d’infos la semaine prochaine…

La rentrée arrive

Et bien je crois qu’il se faire à l’idée que les vacances se finissent. J’ai déjà mon emploi du temps pour les semaines à venir et il est bien chargé, c’est le moins qu’on puisse dire puisque j’ai cours de 9h à 17 du lundi au vendredi et cours le samedi matin. Je ne parle même pas du boulot à fournir pour Dekenz :p. Attention je ne suis pas à pleindre, au vue du mois de juillet que j’ai passé, je suis même content à vrai dire de venir sur paris pour reprendre les cours.