Tag Archives: Battlestar Galactica

Battlestar Galactica : Episode pilote

Cela commençait à faire un bon moment que je n’avais pas regardé la série Battlestar Galactica. J’ai donc décidé dernièrement de la revisionner intégralement. Qui plus est je voulais, sans en trouver le temps, vous faire découvrir l’univers de cette série et mon avis. Quoi de mieux pour introduire la série qu’un épisode pilote ! Si la tendance ces dernières années est à la création de pilote dont le format est identique aux autres épisodes, vous allez rapidement voir que ce n’est pas le cas pour cette série. L’équipe de production a tourné un épisode pilote sous la forme de deux téléfilms d’une heure et demie chacun, autant dire qu’il s’agit d’une réelle introduction à la série.

Avant de commencer, je vous conseille d’aller lire cet ancien article. Vous pourrez retrouver le synopsis, la liste des épisodes ainsi que la vidéo d’introduction.

Les Cylons de retour

Cylon

Cylon - Modèle mécanique

Ce pilote nous plonge dans un endroit de l’univers que nous ne connaissons pas. La guerre avec les Cylons est terminée depuis quarante ans, les douze colonies se sont reconstruites. Suite à l’armistice une station spatiale a été créée pour permettre d’éventuelles rencontres. Chaque année, un officiel du ministère de la Défense est envoyée sur celle-ci au cas où les Cylons se montreraient. Depuis la signature d’une trêve avec leurs créateurs (les hommes), les Cylons ont disparu de l’espace connu.

Aucun contact depuis 40 ans, c’est donc avec surprise que cet officier voit arriver deux Cylons et une femme. Les enfants des êtres humains sont de retours. La destruction de la station spatiale par un vaisseau mère Cylon montre d’emblée leurs intentions.

Cylon - Vaisseau mère

Cylon - Vaisseau mère

Le docteur Baltar

Un des objectifs d’un épisode pilote est de nous présenter les personnages principaux, les lieux… Pour la découverte des douze colonies, il ne faut pas trop en espérer. La seule colonie dont on peut voir des images est Caprica et sa capitale Caprica City dans laquelle vivent sept millions d’habitants. C’est sur cette planète où les recherches scientifiques et les organismes gouvernementaux sont concentrés que vit un éminent scientifique égocentrique, le docteur Gaïus Baltar. Invité dans l’équivalent d’un « talk-show », celui-ci nous fait part de son incompréhension quant aux réticences de certaines catégories de personnes face à la technologie et l’informatique. Ce discours montre l’insouciance du passé dans laquelle les hommes vivent à nouveau. Un parallèle avec notre histoire passé ou récente serait bien entendu involontaire ^^. Gaïus qui travaille à très haut niveau avec le ministère de la défense est accompagné d’une femme qui ressemble étrangement à la femme présente dans la station spatiale… Homme à femmes, il apprendra vite qu’il a été choisi pour une raison bien précise, récolter des informations capitales sur les systèmes de défense, les tactiques, les déploiements.

Cet homme est centré sur lui-même. Il entretient une relation très spéciale avec cette femme blonde, aussi appelée numéro 6 sur les 12 modèles Cylons existant. Cette relation permettra au long des épisodes de voir et d’entendre les pensées de Gaïus à travers des petites discussions. A vrai dire on ne sait pas trop s’il s’agit de pensées, de visions…

Que signifie Battlestar Galactica ?

Le Galactica

Le Galactica

Cette série ne laisse dès le début aucun doute sur le pourquoi du comment de son nom. Battlestar est la nomination donnée aux vaisseaux spatiaux de type vaisseau mère construits par les hommes. Lors de la guerre avec les Cylons, de nombreux battlestars furent construits. L’un d’eux, le « Galactica » a donc déjà connu le service lors de la guerre contre les Cylons. A cause de cela, il est considéré par la flotte coloniale comme un battlestar obsolète.

En fait le début du pilote nous plonge dans la cérémonie de mise à la retraite du battlestar ainsi que de son officier militaire, le commandant Bill Adama secondé par Saul Tigh. Pour l’occasion, l’état major a envoyé le pilote de Viper Lee Adama, nom de code Apollo le fils ainé du commandant. En conflit avec son père depuis la mort de son frère Zak, il se contentera de suivre les ordres donnés qui sont de participer à un vol de parade en tant que chef d’escadrille.

Voulant faire un cadeau au commandant pour sa retraite, l’équipage de pont retrouve et retape un chasseur Mk II qui fût piloter par le commandant lui-même lors de la précédente guerre. Cet appareil est lui aussi considéré comme une antiquité. Ce modèle dépassé sera piloté par Apollo lors de la cérémonie.

La destruction des colonies

Je le disais un peu plus haut. La femme blonde magnifique dont on ne connait pas encore le nom a utilisé le docteur Baltar. Alors que l’avenir est en marche, celle-ci lui annonce qu’elle est une Cylon. Les informations ainsi que les accès qu’il lui a donné font de lui un traître à sa race. Pris de panique, il tente en vain d’appeler ses avocats ne comprenant pas l’étendue de ses actions. Dans sa villa au bord d’un lac, il se cache les yeux pour se protéger du rayonnement émis par une bombe nucléaire qui vient d’exploser de l’autre côté des montagnes. La femme Cylon le protégera avec son corps des débris causés par la déflagration, après lui avoir dis que sa conscience sera téléchargée dans un autre corps à la mort de son corps du moment. S’en suit des images de Caprica sur laquelle se déchaine le feu nucléaire.

A l’autre bout de la galaxie, l’équipage du Galactica reçoit un message « en clair » annonçant l’attaque Cylon, ainsi que d’innombrables rapports d’avaries, de coupures de services, de dysfonctionnement. S’adressant à son équipage, le commandant Adama relate ce qui vient de se passer en ajoutant.

Comment ? Pourquoi ? Cela importe peu… Ce qui importe à partir de maintenant, c’est que nous sommes en guerre !

L’équipage bien que préparé à cela par des années d’entrainements est terrifié. La liste des planètes « nucléarisées » est longue, celles des battlestars, détachements de la flotte également. Accompagné d’un rapace (un vaisseau léger polyvalent), une escadrille de chasseurs Mk VI du Galactica croise le chemin de deux chasseurs Cylons. La confrontation sera brève, l’ensemble des Vipers subissant des dysfonctionnements généralisés après l’envoi d’un virus informatique par un des deux chasseurs Cylons. Les rapports d’avaries émis par les forces de la flotte coloniale ont désormais une explication. Les Cylons ont réussi à infiltrer tous les réseaux de défense grâce à un virus paralysant les ordinateurs.

Le rapace, bien amoché mais non détruit, se laisse glisser, amorphe, vers Caprica croisant sur son chemin des battlestars en morceaux et pas un seul débris d’un vaisseau Cylon. Posé sur le sol de la planète, le pilote effectue les réparations nécessaires avec des champignons nucléaires en fond d’écran. Un groupe de réfugiés foncent alors vers ce vaisseau dans l’espoir de partir. N’ayant pas assez de place, seuls les enfants, trois adultes tirés au hasard plus le docteur Baltar repartent dans le rapace. On pourrait croire que Gauïs est avantagé parce qu’il est célèbre. La réalité est tout autre, Gauïs n’est récupéré que parce que le copilote lui cède sa place considérant que le plus brillant cerveau des colonies mérite d’être sauvé.

Laura Roslin

Laura Roslin

Laura Roslin

Femme politique cultivée et honnête, Laura Roslin occupe le poste de secrétaire d’état à l’éducation pour le gouvernement Adar. Atteinte d’un cancer incurable, elle représente le gouvernement lors de la cérémonie de désarmement du Galactica. Placée à la 42ème position dans la hiérarchie du gouvernement, elle prête serment et devient présidente des douze colonies de Kobol. La question du leadership tout comme la différence entre intérêts civils et militaires se posera d’ailleurs de nombreuses fois dans les épisodes de la série. Le vaisseau de transport dans lequel elle retournait sur Caprica devient ainsi le Colonial 1. Comprenant très rapidement que la guerre était déjà perdue aussi rapidement qu’elle est arrivée, sa première priorité est de regrouper ce qu’il reste de la flotte civile, de la race humaine. Elle obtient très rapidement le soutien du capitaine Apollo qui parvient par deux fois à repousser des attaques nucléaires en provenance de chasseurs Cylons. Cependant une flotte de vaisseau civile ne peut pas lutter face à des chasseurs militaires. La seule solution est la fuite préventive.

Une nouvelle forme de déplacement dans l’espace

A travers les différentes séries ou films de SF, on peut découvrir différents modes de transport à travers l’espace. Dans Battlestar Galactica, on parle de saut/bond plus rapide que la lumière. Les moteurs correspondant s’appellent moteurs PRL (FTL drives en anglais). Il s’agit ici de réels sauts d’un point A à un point B. On ne sait d’ailleurs pas vraiment si cela prend du temps. L’apparition soudaine de deux chasseurs Cylons containdra la nouvelle présidente à ordonner un bond PRL pour rejoindre le battlestar Galactica, les vaisseaux civils non équipés sacrifiés pour sauver les restes de l’humanité.

Les Cylons nous ressemblent…

Lors de la précédente guerre, la flotte coloniale a découvert que les rayonnements d’une nébuleuse gênaient le fonctionnement des Cylons. Les hommes eurent alors l’idée de créer au cœur de celle-ci une station de stockage d’armement nommée « Ragnar ». La Galactica, complètement désarmé, exécuta son premier bond PRL depuis 20 ans pour se réarmer afin de partir au combat. Arrimé à la station puis rejoint par la flotte civile, l’équipage du battlestar rencontre un homme dans la station qui se présente comme un contrebandier. Coincé avec cet homme suite à une explosion accidentelle d’une bombe, le commandant Adama se fraie un chemin pour retrouver ses hommes. Cet homme nommé « Leoben » est bizarre, transpire, ne fonctionne pas correctement. Alors que Leoben a du mal à avancer, le commandant comprend que celui-ci est un Cylon. Pour la deuxième fois du pilote, on entend que les Cylons ne meurent pas, leur conscience étant transférée dans un autre corps à la mort physique. Une inévitable confrontation s’en suit. On voit ainsi la puissance physique des Cylons comparés aux humains.

Les Cylons nous ressemblent… Même si le téléspectateur le sait depuis un bon moment, il est intéressant de penser aux conséquences pour les personnages. Puisque n’importe qui pour être un Cylon, comment les différencier ? Qui sont-ils ? Dans l’imaginaire des hommes, les Cylons n’étaient que des machines, des robots ressemblant à l’idée que nous avons des robots. Le Docteur Baltar via des analyses réussit à mettre en évidence une méthode de détection. Au cours d’une « petite discussion » entre Gaïus et numéro 6, celle-ci fait croire à Gaïus qu’un journaliste présent à bord du Galactica est un salon. Le docteur débite au seconde son charabia scientifique pour le convaincre d’abandonner ce journaliste dans la station Ragnar.

Premier combat spatiale et première fuite

La nébuleuse causant des anomalies de fonctionnement aux Cylons brouille également le radar nommé « Dradis ». Ce brouillage naturelle bloque la détection de la flotte Cylon se regroupant à la sortie de la nébuleuse. Il est impossible d’effectuer un bond PRL trop proche de la nébuleuse. Le seul point de sortie se trouve donc là où l’ennemi attend la flotte.

Lors d’un premier entretien face à face, le commandant Adama explique à la présidente ses intentions, réarmer puis emmener le Galactica seul au combat pour traquer et détruire l’ennemi. Ce premier entretien annonce la future relation que les deux personnes au pouvoir vont entretenir. Dès le début Laura souhaite savoir si le commandant a l’intention de prendre le pouvoir. Elle persuade celui-ci de fuir pour aller quelque part où les Cylons ne les trouveront pas.

Désormais, la priorité du Galactica sera la protection de la flotte civile. Se plaçant entre les civils et les Cylons, il temporise autorisant ainsi les vaisseaux civils à faire le bond.

Dans la plupart des scènes de combat que l’on peut voir au cinéma ou à la télévision, on observe bien souvent que les trajectoires des vaisseaux suivent des règles, des lois de la physique qui sont celles qui s’appliquent sur Terre. Les trajectoires sont toujours courbes. Dans l’espace, lorsque l’attraction gravitationnelle est faible, il est aisé pour un vaisseau de modifier sa trajectoire. Dans Battlestar Galactica, les batailles ont été faites pour respecter les possibilités que donnent les lois de la physique dans l’espace, les chasseurs peuvent faire un 180° pour tirer derrière eux, etc etc…

En route pour la terre

Lors d’une cérémonie d’adieu aux disparus, on découvre la religion polythéiste en laquelle les peuples des 12 colonies croient. Tirée d’un livre saint, une phrase sera reprise par le commandant Adama pour redonner l’espoir.

C’est ce que tous nous souhaitons.

L’espoir ! Voila une chose que les hommes ont perdu. Le commandant tire alors des textes saints une treizième colonie, la Terre en guise de terre promise. Au cours d’un dernier entretien entre les deux gouvernants de la série, la terre promise n’est déclarée qu’être une légende. Le commandant a voulu donner une raison de vivre à l’humanité. La dernière demande de la présidente mettra en avant la volonté de séparation des pouvoirs militaires et civils.

La surprise de fin

La dernière scène de ce pilote sert d’ouverture à la série. Elle restera une vraie surprise. On y voit un groupe de personnes, un groupe de Cylons rejoindre l’homme laissé seul dans la station Ragnar. Voyant une copie de cet homme, le spectateur découvre un troisième modèle Cylon, ainsi qu’un quatrième habillé en tenue de pilote de Rapace.

Pour la petite anecdote, il faut savoir que l’actrice ne savait pas que son personnage était un Cylon avant le tournage de cette scène.

Vous les connaissez déjà !

Pourquoi un tel chapitre ? Je l’avoue cela peut paraître surprenant. On peut toujours s’amuser à chercher des liens entre diverses séries. Le premier qui me vient à l’esprit est le lieu de tournage des deux séries. Elles ont en effet toutes les deux été tournées à Vancouver. En réalité je vous propose un petit quizz, ci-dessous une série d’images de personnages apparaissant dans Battlestar Galactica, le but est de trouver à quel moment ils sont apparus dans Stargate ^^.

Sharon Valerii

Sharon Valerii

Galen Tyrol

Galen Tyrol

Felix Gaeta

Felix Gaeta

Elosha

Elosha

John Cavil

John Cavil

James Lyman

James Lyman

Battlestar Galactica, un pur chef d’oeuvre de SF

Aujourd’hui je vais vous présenter une série référence dans le domaine de la Science Fiction. Battlestar Galactica est une série anglo-américaine de 73 épisodes créée par Ronald D. Moore. Le principe de la série est emprunté à la série Galactica créée en 1978 par Glen A. Larson. La diffusion a commencé en 2004 pour finir en cette année 2009. Le principe uniquement car de très nombreux éléments ont été modifiés pour rendre la série plus réaliste.

La vidéo d’introduction

Au début de chaque épisode est diffusé une petite vidéo, je vous laisse découvrir celle de l’épisode pilote.


The Cylons were created by Man
They Rebelled
They Evolved.
They Look
and Feel
Human.
Some are programmed to think they are Human.
There are many copies
and they have a Plan.

Le synopsis

Les cylons, robots humanoïdes créés par les humains et dont ils sont devenus les ennemis jurés, ont complètement disparu de l’univers connu depuis la signature d’une trêve depuis une quarantaine d’années. Durant ce répit, les humains ont reconstruit leurs mondes (les Douze Colonies), créant de nouveaux vaisseaux et vivant désormais dans une certaine insouciance du passé. Le vieux Battlestar Galactica, qui a rendu de fiers services lors de la première guerre contre les cylons, est sur le point d’être démilitarisé et transformé en musée.

C’est le moment que choisissent les cylons pour réapparaître, dotés de nouvelles technologies qui leur permettent de ravager à nouveau les douze colonies humaines. Protégé des virus informatiques ennemis par son obsolescence, seul l’antique Galactica parvient à résister à l’attaque et devient ainsi l’unique escorte militaire d’une flotte spatiale hétéroclite regroupant les derniers survivants de l’humanité. Afin de se donner un nouvel espoir, la flotte de réfugiés part alors en quête d’une mythique treizième colonie qui porterait le nom de « Terre » tandis que, les cylons se lancent à leur poursuite, déterminés à les exterminer.

Les épisodes

  • 100 : Battlestar Galactica (épisode pilote)
  • 101 : 33 Minutes (VO : 33)
  • 102 : L’Eau (VO : Water)
  • 103 : Révolution (VO : Bastille Day)
  • 104 : Confession (VO : Act of Contrition)
  • 105 : Crash sur la Lune (VO : You Can’t Go Home Again)
  • 106 : L’Attentat (VO : Litmus)
  • 107 : Les Croyances de Baltar (VO : Six Degrees of Separation)
  • 108 : De Chair et de Sang (VO : Flesh and Bone)
  • 109 : Le Retour d’Hélène (VO : Tigh Me Up Tigh Me Down)
  • 110 : Minerai de Tylium (VO : The Hand of God)
  • 111 : La Fête Coloniale (VO : Colonial Day)
  • 112 : A la Recherche de la Terre 1/2 (VO : Kobol’s Last Gleaming 1/2)
  • 113 : A la Recherche de la Terre 2/2 (VO : Kobol’s Last Gleaming 2/2)
  • 201 Le Tout Pour le Tout (VO : Scattered)
  • 202 Les Centurions de Caprica (VO : Valley of Darkness)
  • 203 Tentation du Pouvoir (VO : Fragged)
  • 204 Résistance (VO : Resistance)
  • 205 La Ferme (VO : The Farm)
  • 206 En Route Vers Kobol 1/2 (VO : Home 1/2)
  • 207 En Route Vers Kobol 2/2 (VO : Home 2/2)
  • 208 La Dernière Séquence (VO : Final Cut)
  • 209 Le Vol du Phoenix (VO : Flight of the Phoenix)
  • 210 Pegasus (VO : Pegasus)
  • 211 Opération Survie 1/2 (VO : Resurrection Ship 1/2)
  • 212 Opération Survie 2/2 (VO : Resurrection Ship 2/2)
  • 213 Révélation (VO : Epiphanies)
  • 214 Marché Noir (VO : Black Market)
  • 215 Double Affrontement (VO : Scar)
  • 216 La Vengeance (VO : Sacrifice)
  • 217 Une Main de Fer (VO : The Captain’s Hand)
  • 218 Téléchargement (VO : Downloaded)
  • 219 Posez Votre Fardeau 1/2 (VO : Lay Down Your Burdens 1/2)
  • 220 Posez Votre Fardeau 2/2 (VO : Lay Down Your Burdens 2/2)
  • 221 Précédemment dans BSG (VO : The Story So Far)
  • 300 La résistance (VO : BSG : The Resistance)
  • 301 Mission Suicide / La Grande Rafle (VO : Occupation / Precipice)
  • 302 Exodus 1/2 (VO : Exodus 1/2)
  • 303 Exodus 2/2 (VO : Exodus 2/2)
  • 304 Le Cercle (VO : Collaborators)
  • 305 La Tête de Lion (VO : Torn)
  • 306 La Balise (VO : A Measure of Salvation)
  • 307 Héros (VO : Hero)
  • 308 Le Grand Combat (VO : Unfinished Business)
  • 309 Le Passage (VO : The Passage)
  • 310 L’Oeil de Jupiter (VO : The Eye of Jupiter)
  • 311 Extase (VO : Rapture)
  • 312 L’Interrogatoire (VO : Taking a Break from All Your Worries)
  • 313 Les Sagitarrons (VO : The Woman King)
  • 314 Un Jour Particulier (VO : A Day in the Life)
  • 315 Grève Générale (VO : Dirty Hands)
  • 316 Ouragan (VO : Maelstrom)
  • 317 L’Affrontement (VO : The Son Also Rises)
  • 318 Croisements 1/2 (VO : Crossroads 1/2)
  • 319 Croisements 2/2 (VO : Crossroads 2/2)
  • 400 Battlestar Galactica : Razor (VO : Battlestar Galactica : Razor)
  • 401 Celui qui croit en moi (VO : He That Believeth In Me)
  • 402 Lobotomie (VO : Six of One)
  • 403 Les Liens de la contrainte (VO : The Ties That Bind)
  • 404 La Fuite (VO : Escape Velocity)
  • 405 Mutinerie (VO : The Road Less Travelled)
  • 406 La Foi (VO : Faith)
  • 407 La Trêve (VO : Guess What’s Coming to Dinner)
  • 408 Prise de pouvoir (VO : Sine Qua Non)
  • 409 Plan d’attaque (VO : The Hub)
  • 410 Otages en danger (VO : Revelations)
  • 411 (VO : Sometimes a Great Notion)
  • 412 (VO : A Disquiet Follows My Soul)
  • 413 (VO : The Oath)
  • 414 (VO : Blood on the Scales)
  • 415 (VO : No Exit)
  • 416 (VO : Deadlock)
  • 417 (VO : Someone to Watch Over Me)
  • 418 (VO : Islanded in a Stream of Stars)
  • 419 (VO : Daybreak 1/2)
  • 420 (VO : Daybreak 2/2)

PS : je fais exprès de ne pas trop en dire.