Le poker

Tout le monde aujourd’hui connait ce jeu de nom. Il faut dire qu’il est arrivé tel une vague en déferlant sur de nombreux pays. Et pourtant ce jeu n’est pas récent. Avec l’avènement de la TNT, certaines chaînes en ont profité pour proposer des émissions (majoritairement tard le soir). Il existe de nombreuses variantes…
Voici donc un article pour vous en expliquer celle à laquelle je joue.

Pour jouer au poker, vous n’avez pas besoin de grand chose, en voici la liste :

  • Un jeu de carte classique
  • Une malette de jetons
  • Une table ^^
  • Des joueurs (entre 2 et 8 ou 9, plus cela devient compliqué)

Début de partie

La première chose à faire est de déterminer le positionnement de chaque joueur. En effet la position est un élément très important au poker. En général, on distribue une carte à chaque joueur et l’ordre des cartes détermine le positionnement des joueurs. On peut bien entendu utiliser n’importe quelle autre méthode, dés… Il faut ensuite désigner le joueur appelé « dealer ». Ce joueur distribue les cartes pour le premier tour. On peut encore une fois distribuer une carte à chaque joueur, le joueur ayant la plus haute sera le dealer. En cas d’égalité, il suffit de recommencer avec les joueurs concernés. Chaque joueur commence évidemment avec la même somme en jeton.

L’ordre de parole

L’ordre est celui des aiguilles d’une montre. Le premier joueur à parler est le joueur à gauche du dealer. le dernier à parler est donc le dealer.

La notion de blindes

Les blindes sont des montants en jeton que deux joueurs sont obligés de mettre en jeu à chaque tour. Les deux joueurs concernés sont les deux joueurs à gauche du dealer. Le premier pose ce qu’on appelle la petite blinde et le deuxième la grosse blinde. La grosse blinde correspond au montant minimal qu’un joueur qui veut relancer doit mettre en plus du montant maximal déjà misé par les autres joueurs. L’ordre de parole est modifié lors du premier tour de parole. En effet le premier joueur à parler est celui à gauche du joueur de grosse blinde qui lui sera le dernier à parler.

L’évolution des blindes

Dans le version Texas Hold Them, les blindes évoluent dans le temps, ce qui transforme totalement le jeu. Le principe est qu’elle double toutes les X minutes, X pouvant être 10 ou 15 par exemple.

L’évolution du dealer

Chaque tour, le joueur qui deal change en se déplaçant d’un joueur toujours le sens des aiguilles d’une montre.

Le déroulement d’un tour

A chaque début de tour, les joueurs de blindes doivent poser la petite et la grosse blinde. Le dealer distribue ensuite une par une deux cartes à chaque joueur.
Un tour de jeu se déroule en quatre étapes. On ne peut passer à l’étape suivante que si tous les joueurs encore en jeu ont misé la même somme. Voici les étapes:

  • Aucune carte commune n’est révélée.
  • Le flop permet de révéler trois cartes
  • La turn révèle la quatrième carte
  • La river dévoile la dernière carte

Chaque joueur regarde ces cartes (en général quand c’est à lui de parler) et doit parler. Il a les choix suivants:

  • « payer » (call en anglais) ce qui signifie miser autant que la valeur maximale misée par un joueur
  • « se coucher » (folder en anglais) ce qui signifie qu’il ne souhaite pas joueur ce tour-ci
  • « relancer » (raise en anglais) ce qui signifie qu’il mise au minimum la grosse blinde en plus de la mise maximale misée par un joueur
  • « parole » (check en anglais). On ne peut checker que si personne n’a misé ou si l’on est dernier de parole tout en ayant déjà misé la valeur maximale

Conditions de victoire du tour

Il y a deux façons de gagner un tour et ainsi remporter tout ce qui a été misé. La première consiste à être le seul joueur encore en jeu dans la partie, tous les autres joueurs étant couchés. La deuxième consiste à avoir la meilleur combinaison de cartes. En cas d’égalité entre deux joueurs, ils doivent se partager le pot.

Les combinaisons de cartes

La combinaison d’un joueur se détermine avec les cinq cartes communes et les deux cartes qu’il a en main. Voici les possibilités :

  • la hauteur = la carte la plus élevée en valeur
  • une paire = deux cartes de mêmes valeurs
  • deux paries = deux fois deux cartes de mêmes caleurs
  • un brelan = trois cartes de mêmes valeurs
  • une quinte (suite) = cinq cartes qui se suivent, l’as pouvant être au dessus du roi ou en dessous du deux
  • une flush (couleur) = cinq cartes qui ont la même couleur (coeur, carreaux, pique ou trèfle)
  • un full = un brelan + une paire
  • une carré = quatre cartes de mêmes valeurs
  • une quinte flush = une quinte + une flush
  • une quinte flush royale = une quinte flush As, roi, dame, valet, dix

Condition de victoire de la partie

Le joueur vainqueur est celui qui récupère tous les jetons distribués en début de partie.

Je n’ai évidemment pas abordé tous les points car nous pourrions écrire des romans. Cet article décrit les grandes lignes.

Partager et découvrir : Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Wikio FR
  • Facebook
  • MySpace
  • TwitThis

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>