Périple alsacien

Il est parfois difficile de concilier les multiples emplois du temps de différentes personnes, compliquant l’organisation lorsque l’on veut voir les gens. Cependant je considère que bien souvent, les obstacles n’existent que dans la tête des gens qui les énoncent. On peut faire des montagnes de petits problèmes ou bien les prendre un à un. Il existe des personnes, de la famille, des amis, pour lesquels on est prêt à se déplacer même si c’est compliqué.

Ainsi nous étions de mariage le week-end du 11 février. Celui-ci avait lieu en Alsace, près de Strasbourg. Emilie terminant à plus de 21h le vendredi soir, nous ne pouvions pas partir le soir. La cérémonie à la mairie à laquelle nous étions conviée avait lieu à 10h15 le matin, nous nous sommes levés à 3h45 pour un départ à 4h30.

Il faut savoir ce qu’on veut.

Cette simple phrase illustre ma pensée. Tous les invités étaient quelque peu surpris, ou admiratifs, en apprenant que nous étions partis si tôt de Paris pour faire 5h de route. Il s’agit en fait tout simplement de pragmatisme. Nous voulions être présent, alors nous nous en sommes donnés les moyens. Il est clair que nous sommes rentrés de ce week-end très fatigués mais cela en valait vraiment la peine.

Nous sommes donc partis très tôt en voiture, A86 puis A4. Deux conducteurs n’étaient pas de trop, on a pu se relayer et dormir pendant que l’autre conduisait. Vu l’heure, nous n’avons croisé sur la route qu’une petite poignée de voitures, et surtout des camions. Plus nous avancions vers l’est, plus le thermomètre descendait pour arriver aux alentours de -11°C en Alsace. Heureusement nous n’avons pas eu la moindre neige sur la route, donc au final le trajet s’est déroulé sans accroche.

L’Alsace est un beau pays et je comprends maintenant pourquoi mon collègue a déménagé dans cette région dernièrement. La cérémonie, prévue pour 10h15 à la mairie de Dingsheim, ville de 1300 habitants, s’est parfaitement déroulée. Certaines personnes reprochent souvent lorsqu’il n’y a pas de cérémonie religieuse que le mariage civil est trop court et peu personnalisé. En réalité il existe des lois donnant des droits pour personnaliser le déroulement. Je crois vraiment qu’il n’y a pas mieux que se marier dans des petites villes. Le maire avait préparé un discours qui a vraiment contribué à rendre ce moment personnalisé.

Un élément m’a bien plu lors de la cérémonie : la musique. Nous avons donc eu le droit à un mix entre une musique classique de mariage et la marche impériale, ce qui a bien fait rire tout le monde. Par contre, les 15 minutes qui ont suivi ont été moins drôle. En effet, faire une photo de groupe par -11°C et du vent en plus en tenue de mariage n’est pas une partie de plaisir. Tout le monde souriait au moins, la mâchoire figée par le froid. Les mariés ont d’ailleurs été frigorifiés dans l’après-midi lors de leur séance photos.

La soirée traditionnel avait lieu dans un grand restaurant tenu par un chef étoilé. Celui-ci après avoir gagné son étoile ne voulait plus faire payer les clients comme dans les grands palaces. Un restaurant pratiquant des prix attractifs avec la nourriture gastronomique ne peut que bien marcher. L’entrée a particulièrement plu, tout le monde s’accordant sur le fait que c’était le meilleur plat servi ce soir-là. Je ne me souviens plus de l’intitulé du plat mais les ingrédients étaient à peu près les suivants :

  • Écrevisse entouré d’une sorte de vermicelle maison
  • Purée de patates douces
  • Lait de coco
  • Citron kefir

Nous avons donc bien mangé. Pour une fois nous n’avons pas trop mangé à un repas de mariage, en dehors du dernier dessert. La salle était magnifique, sobre et très colorée, le style rappelant celui de Kenzo, ce qui a fait plaisir aux mariés lorsque nous le leur avons dis parce que c’est exactement ce qu’il voulait.

La mariée avait réussi à ne pas pleurer jusqu’à ce qu’elle ouvre une boîte surprise dans laquelle se trouvait un cadeau fait maison de sa mère, un surplus d’émotion qui a ouvert les vannes. Après en avoir parlé avec les mariés, cette journée a été très intense et fatigante pour eux, levé de bonne heure, accaparé par tous les invités. Mais que de plaisir finalement…

Le dimanche midi à partir de 11h était organisé un brunch avec les restes de la veille puis il a bien fallu que nous rentrions sur la région Parisienne.

Enfin bref, ce weekend nous a donné très envie d’être à dans 1 an et demi ^^

Partager et découvrir : Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Wikio FR
  • Facebook
  • MySpace
  • TwitThis
  1. Alsace VS Bordelais ?

  2. Hu hu ! Ca me rappelle le fois où on est allé à un mariage au fin fond de la Bretagne profonde… Départ à 6h00 du matin, arrivée à 13h50 pour cérémonie à 14h00 ! :-D Et bien sûr, retour de 8h le lendemain matin. Fatigant, je crois que c’est effectivement le mot.

    Vous avez pris des photos ???

  3. Hehe, que ne ferait-on pas pour des amis, hein ?

  4. @Julien

    ??

    @Ekho

    Non nous n’en avons pas prise, on a oublié l’appareil photo mais on ne devrait pas tarder à en avoir de la photographe.

    @Lyr

    Il y en a quand même qu’on ne ferait pas :wink:

  5. Je ne suis pas sûr d’avoir compris ta réponse à Djo.

    Ps : Hé ! Mais ! Je n’avais pas vu que tu avais changé le thème de ton blog. Tu as pris celui du blog de Wishlist ! :-D

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>