La belle affaire des médias

Non non non je ne vais pas vous parler de l’histoire DSK. Il y a suffisamment d’encre qui a coulée ou de pixels affichés pour les médias numériques. Nous vivons dans le siècle de l’information, de la communication. L’information circule plus que dans la passé, est-ce bon ? Est-ce mauvais ? Cela améliore-t-il la transmission de messages importants ? Tel n’est pas le but de l’histoire d’aujourd’hui. L’idée est de montrer que bien souvent, l’accès à l’information trop rapide, non vérifié sert la désinformation du public mais aussi fait l’affaire des médias quel que soit leur format. Je vais donc tout simplement vous illustrer mon propos par un petit exemple via une photo. Je ne sais pas si celle-ci est arrivée jusqu’en Europe mais elle a fait le tour de l’Amérique du Nord.

Le contexte

Boston renoue avec son passé

Boston renoue avec son passé

Mercredi soir dernier avait lieu la finale de la Coupe Stanley. Cette coupe est remise à l’équipe de NHL qualifiée pour les play-offs qui aura triomphé des autres équipes. Ces play-offs se déroulent chaque année à la fin des championnats en Amérique du Nord dans divers sports (hockey, basket…). Les 16 meilleures équipes sont qualifiées pour s’affronter, chaque vainqueur rencontrant le vainqueur d’un autre match et cetera jusqu’à la finale. Chaque tour se joue au meilleur des 7 matchs. La finale confrontait les Bruins de Boston aux Canucks de Vancouver. Les deux équipes ayant gagné les matches disputés devant leur public, à égalité 3-3, l’ultime match de la saison se déroulait à l’arena de Vancouver. A la fin de cette rencontre, les Bruins remportaient un nouveau trophée dans un match à sens unique, privant ainsi une nouvelle fois un club canadien de la victoire prestigieuse qu’est la Coupe Stanley.

Des émeutes

Cela a surpris le monde entier au lendemain de la finale. Des émeutes ont eu lieu à la suite de cette défaite dans les rues de Vancouver. Il n’y a que des dégâts matériels fort heureusement, les vandales s’attaquant à des édifices publiques ou des voitures de police. Un couple australo-canadien s’est retrouvé au milieu de ces confrontations. Voici la photo qui a été publié en boucle par les médias.

Un baiser mystérieux au milieu des émeutes de Vancouver

Un baiser mystérieux au milieu des émeutes de Vancouver

On y voit un couple en train de s’embrasser à même le sol avec des policiers anti-émeute en fond. Les versions racontés par les médias diffèrent énormément de la version des intéressés qui ont livré leur témoignages deux ou trois jours après.

Les médias ont parlé de messages de paix, d’un couple qui s’est volontairement allongé sur le sol et s’est embrassé pour envoyer un message. Leur courage a été mis en avant…

La vérité diverge quelque peu. Ce couple n’était dans cette rue que par hasard, et a été coincé par les confrontations, un peu à l’image de civils coincé entre les combats de deux armées dans une guerre urbaine. Ils ne se sont pas mis au sol volontairement. Ils y ont été forcé par la charge des forces de l’ordre. Apparemment choquée, son petit ami a tenté de la calmer en l’embrassant. D’ailleurs cette scène n’a duré que très très peu de temps. Les clichés ont été pris par un reporter indépendant qui a du partir juste après les avoir prises.

Bien entendu certains points coïncident entre les différentes versions de l’histoire mais cela montre bien à quel point les médias mettent parfois le paquet sur un fait divers qui au final se termine en eau de boudin. Cependant il est vrai que cette photo est magnifique.

Partager et découvrir : Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Wikio FR
  • Facebook
  • MySpace
  • TwitThis
  1. La photo techniquement bof, mais l’idée et la fille oui :mrgreen:

  2. L’objet de ton article est intéressant de par sa proximité, le détail des infos qui s’y rapportent, et cette photo somme toute très belle (n’en déplaise à Julien).

    En revanche, ce que tu soulignes comme étant une sur-utilisation d’informations parcellaires par les médias n’a absolument rien d’original. D’une part, on a droit tous les jours à des informations ultra-sélectionnées, parfois non vérifiées ou encore à confirmer, et souvent hors-contexte. Cela peut avoir un impact faible (cf. cette photo) ou planétaire (cf. déclarations du pape sur les préservatifs, ou association d’une bactérie à un concombre ibérique). D’autre part, c’est tout simplement comme ça… que naissent la grande majorité des légendes !

    Je suis persuadé que nombre d’évènements historiques qui sont magnifiés aujourd’hui, sont surtout le fruit d’un hasard (heureux ou malheureux) au départ… Werber illustre pas mal cette idée dans sa trilogie de bouquins sur les Dieux.

  3. Il y a pas longtemps, une photo de ben laden mort a fait la une partout !

    Mais c’était juste un trucage…

    http://www.tuxboard.com/photo-de-ben-laden-mort-fake/

  4. Indeed. ô_o

    Avec une nuance quand même : fake vs défaut d’information.

  5. Non, mais c’est un fake, mais cela n’a été révellé qu’après. Un journal a sorti cette photo avec une mention du genre : « Une photo qui pourrait être celle de ben laden » et hop, tout le monde s’en est emparé en enlevant le « pourrait »

  6. @Ekho : je n’ai pas dis que c’était original, je n’ai fais que souligner le fait que les médias utilisent des infos non vérifiées et en font des histoires pour vendre…

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>