Category Archives: Voyages

La prochaine évolution de la loi Evin

En nous baladant dans le campus universitaire, nous sommes tombés sur la photo ci-dessous. En la voyant je me suis rappelé que le Canada a toujours plusieurs années d’avance en matière de choix de sociétés. Depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics, les fumeurs s’entassent aux sorties d’immeubles, de bureaux, de métros pour allumer leur cigarette. Le problème est que du coup tout le monde en prend plein la tête dès lors que l’on passe par des endroits. Cela fait un petit moment que ce problème commence à me gêner, et s’il me gêne je ne dois pas être le seul…

Panneau à la sortie de Polytechnique

Qui veut faire un pronostic quant à une date d’arrivée en France ? Qui se lance ?

Cathedral’s Peak

(Journée du vendredi 21/07/2006)
Après Durban où ca craignait, nous sommes arrivés à Champagne’s Castle dans le Drakenberg tout proche du lesotho. Le paysage est bizarre quand on sait que l’altitude est de 1200m, nous avons l’habitude en tant que français des alpes ou des pyrénées, et bien là il s’agit de grandes étendues nous rappelant les plaines de la savane africaine avec au loin les montagnes qui s’élèvent comme un mur dont la hauteur ne varie que très peu. L’endroit est d’une quiétude et d’une beauté que j’aurais pu y rester un bon moment. L’auberge est rustique, c’est super.

(Journée du samedi 22/07/2006)
Et nous voilà reparti pour faire de la rando, le gestionnaire de l’auberge nous parle d’un chemin faisable en 5h (nous ne mettrons que 4 à le faire). Les vues sont magnifiques, il faut absolument faire ces randos. Finalement nous ne sommes pas rentrés bien tard car une vague de froid arrivait et nous n’étions pas équipés pour faire face.

Coffey’s Bay

(Journée du mardi18/07/2006)
La route fût bien longue pour arriver, il faut dire que dans le transky, à part le N2, les autres routes sont vraiment défoncées, ca traverse de partout (hommes ou animaux). La côte est jolie, les températures se réchauffent et l’eau devient plus chaude. Je dois avouer que je commence à en avoir marre de la plage à ce moment du voyage. Le backpack est sympa, un peu colonie de vacances quand même mais l’ambiance est plutôt sympa, encore faut-il avoir envie de faire la fête. On a vraiment l’impression d’être perdu, il n’y a vraiment pas grand chose. La nuit a été courte et dure.

(Journée du mercredi 19/07/2006)
Aujourd’hui, une rando est prévu. Le guide, un local va nous amener à « Hole in the wall ». Je recommande à tout le monde de faire cette promenade. Après 3h de rando montée-descente, nous arrivons enfin au trou dans le mur, c’est impressionnant.

Chintsa

(Journée du lundi 17/07/2006)
Levé à 6h pour partir le plus tôt possible, la route est longue pour aller à Chintsa, petite ville juste après PE. Le lieu est vraiment paradisiaque, au menu dunes, lacs, plages de sable fin, ciel bleu. Nous commençons à sentir que nous remontons vers le Nord, les blousons ne sont plus nécessaires, juste un pull le soir. Nous campons pour la première fois à la dur sur des planches de bois. La vue de la douche est magnifique, on peut voir les dunes ainsi qu’une plage séparant un lac de l’océan. Le soir un brail est organisé.

Saint-francis’s Bay

(Après-midi du jeudi 13/07/2006)
Nous arrivons à Georges en traversant les nuages retenus par la montagne, la route est difficile et cela va s’aggraver. Le soleil diminue à l’Ouest, la luminosité descend et je conduis, la conduite devient presque dangereuse puisque des gens traversent en plein milieu de l’autoroute et une personne noir habillée en noir, ce n’est pas simple à voir de loin. Nous passons par Knysna pour enfin arriver à l’auberge de Plettenberg’s Bay. La côte fait penser à la côte d’Amérique du Nord (du Main ou du Massachusset).

(Journée du vendredi 14/07/2006)
Il pleut, nous voulions passer à Tsitsikama, nous ne ferons que traverser, à cause de la pluie nous nous sommes dirigés vers Jeffrey’s Bay (ce qui nous permet de rattraper notre retard). Nous nous sommes arrêtés en route pour observer le saut à l’élastique le plus long du monde (216m de dénivelé). Malgré la pluie, une femme tente le saute et nous regardons, c’est vraiment haut et la chute est longue. Le prix peut en rebuter plus d’un en gros 800 rand (80€).
Nous arrivons à Saint francis’s Bay à la maison qu’on nous prête. Le quartier est hallucinant, on se croirait en miami en plus petit, des petites rivières viennent entourrer les maisons ce qui permet aux habitants de sortir en mer tout simplement. La maison est superbe mais pas entretenue ce qui est dommage. Le soir nous goutons à l’équivalent du baileys fait à base de brandy, cela se boit comme du petit lait.

(Journée du samedi 15/07/2006)
Nous allons louer des planches et tester les vagues de Saint-francis qui se révèlent pourries, elles font mordre le sable, gaëlle s’en rappelle bien je pense. Nous partons pour J-Bay où se déroule une compétition de surf (avec Kelly Slater), la ville est une ville de surf, une rue principale avec les magasins de surf classiques, et une rue à côté les factory shops où le prix est divisé par 2 ou 3. On peut y admirer ce que les surfers appellent la vague parfaite. Je conseille vivement le restaurant juste à côté du magasin quicksilver, on y mange très bien pour un prix identique à un fast-food. L’après-midi, nous admirons les jeunes surfers (13 ans ce jour-là). L’après-midi le programme sera plage, freezebee, détente en gros. L’eau commence est moins froide qu’au Cap, mais c’est quand même pas encore çà. Le soir une soirée est organisé par Malibu, on peut y entendre plusieurs groupes qui font mal aux oreilles d’ailleurs. C’est moi qui conduit ce soir car je n’ai pas bu, on rentre tard, trop tard et en plus on a failli se prendre des biches, autant dire que j’étais content ce soir-là.

(Journée du dimanche 16/07/2006)
Certains ayant payé leurs planches de surfs jusqu’à 11h se lèvent pour aller surfer.

De Wistand à Oudstoorm

(Journée du mercredi 12/07/2006)
Nous partons pour Mossel’s Bay. La ville est sympa mais nous n’y sommes par restés car nous avons décidé d’aller à Oudstoorm. J’apprends à ce moment là qu’il faut composer le code 09 afin de passer un appel vers l’étranger. La route entre Mossel’s Bay et Oudstoorm est sinueuse, mais les paysages valent vraiment le coup. Le backpackers est vraiment sympa, çà ressemble plus à un hotel qu’à une auberge de jeunesse. En fin d’après-midi, nous avons visité un élevage d’autruche, ces bêtes sont vraiment impressionnantes, une autruche peut donner un coup de griffe à une vitesse de 120km/h, un oeuf non fertilisé peut supporter un poids comme celui d’un homme sans casser. Julien, Pierre et PL ont fais un petit tour de quad.

(Journée du jeudi 13/07/2006)
Le petit déjeuner est vraiment copieux, au menu oeuf d’autruche (équivalent à 24 oeufs de poules). Nous partons pour les congo caves, la température n’est que de 19 à l’intérieur mais l’humidité nous fait croire qu’il fait plus chaud. Les caves font 1,2km de long (pour le trajet pour touristes) et on passe à travers quatre tunnels dont l’un mesure 40cm de large sur 4m de hauteur en diagonale, on y voit rien donc c’est pas simple, mais c’est vraiment sympa. Ensuite on prend un chemin sur lequel on pensait voir des chutes d’eau, ce chemin est en fait un chemin de montagne sinueux menant à un col. Lors de la descente du col, nous découvrons un mini canyon aux couleurs rouges, vertes … c’est magnifique, on peut apercevoir les couches de roches travaillées par le temps. Une fois sorti de ce coin paradisiaque, nous sommes passés à Prince Albert, une sorte de ville qui fait penser à une ville fantôme. Nous visitons enfin une ville dans laquelle il n’y a pas un blanc. La ville n’a pas vraiment d’intérêt, par contre la cascade sur le chemin pour revenir sur Oudstoorm est à faire.
Nous avonçons dans notre voyage en nous dirigeant vers Georges. Les paysages sont à couper le souffle, un plateau sur lequel s’étendent des cultures à pertes de vue, au loin les montagnes qui retiennent les nuages. Je crois que c’est la vue la plus belle de notre voyage.

La côte jusqu’au Cap Agulas

(Journée du mardi 11/07/2006)
Cette partie de la côte est très jolie. Nous sommes donc passés par les villes de Hermanus connue pour sa végétation pendant une période de l’année, puis la ville de Gandstrand. Toutes ces villes ressemblent à des petites villes françaises côtuaires… Je conseille vraiment les plages, l’eau est froide en juillet mais tellement belle. Après Gandstrand, nous nous sommes dirigés vers le Cap Agulas, la route s’arrête net et d’un coup le goudron laisse place à la piste, notre première, elle est en bonne état. Tout le monde a conduit sur cette piste même julien et grégoire c’est pour vous dire, cette région est faite de fermes, de prés, autruches, vaches. La piste c’est sympa mais çà devient long sur la fin quand même, heureusement il faisait beau. Nous voilà enfin arrivés au Cap Agulas, le point le plus au sud de l’Afrique. Ce n’est pas un point très touristique, il faut dire que la température est plutôt fraîche (on se croirait en bretagne l’hiver). Nous avons dormi à Witsand dans un backpackers qui nous a passé un cotage pour le prix d’un lit normal ^^. L’endroit est réputé pour les baleines. La veille de notre arrivée, une quinzaine ont été observées dans la baie. Le soir nous avons participé à un quizz dans un pub local, c’était marrant, merci à grégoire pour nous avoir traduis les questions parce que l’anglais avec l’accent sud-africain c’est pas simple. On est quand même arrivé 4ème sur neuf équipes. Le lendemain matin, il faut se lever avant le soleil afin de pouvoir aller sur la plage de la baie et ainsi observer les baleines et le levé de soleil, photos superbes et émotions assurées.

Le Cap

(Journée du jeudi 6/07/2006)
Voici le jour du départ, levé à 5h afin de prendre un avion sur kulula, une compagnie lowcost sud africaine. La durée de vol est de 2h30, on survol le Karoo, un désert magnifique. Il pleut sur la ville du Cap. Nous allons prendre notre voiture, un vito Mercedes énorme dans lequel on pourra mettre tous nos bagages largement, et dire qu’on en doutait. Le logement au Cap se situe á Bloubergstand, une ville située au Nord de la ville et le long de la plage, la maison est vraiment bien placée, une maison secondaire vide mais jolie. On voit de là où nous sommes Table Mountain. C’est un coin très calme et tout proche de la ville.

(Journée du vendredi 7/07/2006)
Aujourd’hui au programme Hout Bay avec le passage appelé Chapman’s peak. Nous nous rendons sur place en passant à côté du jardin botanique que nous visiterons plus tard. La route est sinueuse jusqu’à l’arrivée dans la Bay qui est magnifique, je conseille à tout le monde de passer par cet endroit et par Chapman’s peak, les vues sont superbes. De plus une fois passé par ce chemin, on arrive sur une plage de plusieurs kilomètres très large sur laquelle le vent crée des formes absolument grandioses.
Nous sommes après remontés vers le Nord en longeant le côte pour arriver au Waterfront (l’ancien port du Cap reconverti en centre commercial dans). Sur la route les villes font pensées à des villes comme Miami ou bien encore Cannes.

(Journée du samedi 8/07/2006)
Nous nous dirigeons vers la péninsule du Cap. En route nous nous arrêtons dans une petite réserve où vivent des pinguoins (pas ceux que l’on voit dans la marche de l’empereur). Les plages sont belles. Toujours plus au Sud se situe la pointe de la péninsule, aussi appelé Cap de Bonne Espérance. Il faut savoir que ce Cap nést pas le point le plus bas de l’Afrique comme beaucoup de gens le croient. Il est possible de se balader soit à pied ce que je recommande grandement soit de tout faire en voiture. Les marches valent vraiment le coup. Nous allons bien sûr prendre la photo avec le panneau juste à côté du phare en bon touriste. Mais ce qui est à mon avis à ne surtout pas rater est la plage, elle est indescriptible. Puis nous sommes bien sûr allés prendre la photo à côté du panneau donnant la latitude et la longitude. Il faut un peu s’imposer d’ailleurs parce que certains n’hésitent pas à passer devant.
Sur le chemin du retour, nous avons croisés des babouins et une baleine lors du coucher du soleil (c’est trop romantique).

(Journée du dimanche 9/07/2006)
Journée sportive en perspective puisque nous nous attaquons à Table Mountain en marchant et non pas avec le téléphérique comme le font beaucoup de touristes. Une heure et neuf minutes de montée (pour deux heures annoncées au départ) pour une dénivelé de 400m. Je préviens, il vaut mieux être en forme physique et ne pas avoir de problèmes aux genoux. Arrivé en haut, un vent glacial souffle, il vaut donc mieux prévoir. Il faut aussi faire attention au coup de soleil car à 1000m (qui est la hauteur de le table), on prend vite un coup de soleil ce qui a été notre cas à tous. Les vues sont vraiment magnifiques.).

(Journée du lundi 10/07/2006)
En attendant les clés de la maison de Jeffrey’s Bay, nous sommes allés au jardin botanique pour lequel il est préférable d’y aller le matin. Que dire si ce n’est que ce jardin est superbe et que ca vaut le détour.

Le soweto

(Après midi du 4/07/2006)
Un petit tour pour cette belle après midi, nous sommes partis avec un guide francais afin de nous faire visiter un peu Johannesbourg. Tout d’abord nous avons visité les quartiers du centre ville puis nous sommes ensuite allé dans le township de soweto. Je dois dire aue j’ai été plutot surpris de voir tout cela. Cette wone n’est pas aussi pitoresque qu’on pourrait le penser, il y a bien sur des bidonvilles mais une bonne majorité des habitats sont des maisons. Attention ce n’est tout de meme pas un endroit où tout est beau, il y a de très graves problèmes.

Il est très intéressant de visiter cet endroit car cela permet de voir un panel plus grand de la vie d’ici. Je conseille donc à tout le monde d’y passer mais bien sur accompagné par un guide compétant afin d’éviter tout problème…

Enfin en Afrique

(Journée du mardi 4/07/2006)
Et voilà nous sommes bien arrivés en Afrique du Sud. Le vol s’est déroulé sans problème puisque j’ai dormis tout au long du vol en fait. Je n’ai comme prévu pas été surclassé ce qui en fait est très bien car cela m’a obligé à dormir. Un bon gros 747-400 pour m’amener à bon port, cela faisait fort longtemps que je n’étais pas monté dans cet avion, cela me rappelle de bons vieux souvenirs du temps où je partais avec mon père. Après avoir récupéré Pierre qui était en retard, nous sommes donc rapidement revenu chez les Thivend poser nos affaires et passer à table pour un repas bien copieux. La maison est superbe, grande, piscine froide puisqu’on est en hiver ici. Les températures sont vraiment fraiches aux extrêmes de la journée, 5 degré le matin ou dans la soirée.